09/03/2010

116 - Tristesse

Je suis très triste car hier matin j'ai perdu mon Pompon (mâle Norwich) je l'avais eu chez Patrice en août 2007, il était de 2005.

Pompon 3.11.07 -5

Malheureusement peu après des kystes ont poussés sur son dos et il en avait de plus en plus. Hier en voulant lui enlever les plus gros, tout doucement comme je faisais d'habitude, il est mort dans ma main. Je m'en veux, j'aurais du lui fiche la paix, il serait encore là. Il était d'un calme incroyable, je pouvais faire ce que je voulais dans ou autour de la volière, il ne s'effrayait jamais, même l'aspirateur autour de la volière ne lui faisait pas peur. Il s'entendait avec tous les autres oiseaux et le soir il dormait avec les moineaux du Japon C'était un amour d'oiseau. Je ne t'oublierai jamais mon petit Pompon En pleurs
J'espère pouvoir en retrouver un couple, mais sans kystes, j'adore ces grosses boules de plumes, ils sont trop jolis.

07:53 Écrit par Martine dans Mes oiseaux | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook | |  Imprimer

Commentaires

mandarin au bout de combien de jours les parent mandarin soccupe t il des petits svp merci

Écrit par : bouddha | 10/03/2010

Répondre à ce commentaire

tristesse bonjour martine désolèe pour ton petit "fifi" je suis certaine qu il a été tres heureux dans sa courte vie il est au paradis des oiseaux et te remercie bizzzz de marie claire de seraing

Écrit par : marie claire | 15/03/2010

Répondre à ce commentaire

Je suis dsl d'apprendre que Pompon s'en est aller. Secrètement, j'ai suivi son histoire de kystes il y a longtemps, et étrangement aujourd'hui en mai 2011 j'avais envie de voir ce qu'était devenue cette petite boule de plumes..malgré ces fichus kystes, Pompon etait entre de bonnes mains.
une petite pensée pour toi Pompon ainsi qu'à tous nos chers petits oiseaux, compagnons partis rejoindre un monde paisible.
Grosse bise à vous.

Écrit par : Lili | 26/05/2011

Répondre à ce commentaire

Bonjour Lili,
Merci de votre gentil message en mémoire à notre cher Pompon, nous avons eu un énorme chagrin quand il est parti, c'était notre gros nounours de canari.
Nous nous attachons très fort à nos petites boules de plumes c'est pour cette raison que nous y faisons tant attention, malheureusement il y a parfois des circonstances qui font que nous sommes impuissants et il faut les regarder partir en leur souhaitant bon voyage au paradis des oiseaux.
Merci encore.
Bise, Martine

Écrit par : Martine | 26/05/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.