28/06/2010

126 - Les maladies et remèdes

Les maladies et remèdes :

La variole :
Il s'agit d'une affection très contagieuse due à un virus qui peut décimer tout un élevage.
Elle se caractérise par l'apparition de boutons aux pattes, aux paupières et parfois aux ailes.
Il existe la forme respiratoire, l'oiseau éprouve une gêne et sa respiration devient bruyante, ne parvient plus à se nourrir, se met en boule et fini par mourir en quelques jours.

La solution :consiste à effectuer la vaccination des jeunes de l'année.
Cette maladie peut être transmise par des piqûres de moustiques ou des oiseaux contaminés.
Attention : quand vous faites l'acquisition de nouveaux canaris et si vous n'êtes pas sûr de l'état de santé de ces derniers, il faut les placer dans une cage à part, c'est-à-dire en quarantaine. Ils peuvent être porteurs de maladies contagieuses.



La colibacillose :
Il s'agit de la principale cause de mortalité au nid, entre le quatrième et le dixième jour.
Il s'agit d'une maladie microbienne due à une bactérie qui vit dans le tube digestif (Escherichia Coli). Les parents qui en sont atteints peuvent vivre normalement.
La contamination peut se produire lors de la ponte, ou pendant la couvaison et même à la naissance.
Les jeunes atteints ont un retard de croissance, et il ya souvent diarrhée. Ils se déshydratent et n'ont plus la force d'ouvrir le bec.
Le ventre de la femelle devient humide c'est que l'on appelle : la suée.

Curatif :Il faut blanchir les parents pendant 1 mois avant les accouplements avec OCEMYCINE, à base de Néomycine commercialisé par le laboratoire VIRBAC S.A France.
Il s'agit d'un produit qui ne franchit pas la barrière intestinale.
Si les jeunes sont atteints par la maladie, il faut administrer un antibiotique à large spectre, pendant 7 jours : Eritavicol ou Biotess.
Donner en suivant des probiotiques et des ferments lactiques par exemple OCEPROVEN pour reconstituer la flore intestinale.

Attention :les parents qui à première vue semblent sains, peuvent être porteurs de germes, qui sont transmis aux jeunes au moment du nourrissage. Il est donc important de blanchir les adultes avant les accouplements.

La proventriculite :
Elle provoque un amaigrissement progressif de l'oiseau.
Il s'agit d'une bactérie qui se situe au niveau du proventricule.
On s'aperçoit en soufflant sous le ventre que le bréchet est saillant, et de plus, la couleur du bec devient plus sombre (violet). Il faut donc placer l'oiseau en quarantaine, car cette maladie est contagieuse.

A titre préventif
:donner du vinaigre de cidre 2 fois par semaine. (1 c.à.s / L d'eau)
Curatif :donner OCEPROVEN mais morbidité très élevée.


La coccidiose :
Il s'agit d'un parasite intestinal. Il se multiplie dans l'intestin pendant plusieurs cycles jusqu'à ce que la cellule éclate et les œufs se libèrent et contaminent d'autres oiseaux.
En cas d'infection grave, les oiseaux maigrissent et une diarrhée peut être constatée.



La lankesterellose :
Elle représente une cause importante de mortalité chez les jeunes au moment du sevrage.
Il faut traiter avec un produit à base de sulfamides une à deux fois par semaine à titre préventif.

NB : OCECOXYL du laboratoire VIRBAC S.A France traite la coccidiose et la lankesterellose.


Le mal de ponte :
C'est la difficulté qu'a une femelle à évacuer l'œuf qu'elle a formé. Elle se tient gonflée.
Normalement, la femelle à construit son nid mais une fois terminé, elle ne pond pas. L'œuf est bloqué dans l'oviducte.
On peut l'aider à évacuer son œuf. Il faut la tenir dessus un récipient contenant de l'eau très chaude. Le contact de la vapeur sur le cloaque peut l'aider à le faire évacuer.
Cela se produit surtout chez les jeunes femelles.


L'acariase :

Il s'agit d'acariens parasites qui se fixent dans la trachée de l'oiseau, gênant sa respiration.
La plupart du temps, il a une respiration sifflante, on peut s'en rendre compte le soir.

Il faut traiteravec du Carbaryl 5% que l'on mélange à la graine.

La galle des pattes :
Il s'agit de croûtes qui se forment sur les pattes de l'oiseau. Il a du mal à se tenir perché et reste la plupart du temps au fond de la cage.
La solution :Huile de cade ou Océgale.

Problèmes respiratoires :
Il faut administrer du TYLAN.C'est un antibiotique à donner pendant une semaine, très efficace et en vente en pharmacie ou chez le vétérinaire.

Le kyste folliculaire (lump):

C'est une plume incarnée qui se forme en dessous de la surface de la peau, causant un gros amas de peau. Souvent situé au niveau de l'aile et parfois sur le dos de l'oiseau.
Les causes sont dues à une ou plusieurs plumes qui ne parviennent pas à percer ou parfois aussi au picage.
En période de mue, il est recommandé de placer une baignoire, ce qui rendra la peau plus souple et évitera donc ce genre de problèmes.


Vinaigre de cidre : Traitement de la proventriculite.
Ø 2 fois par semaine
Ø
1c.à.s par litre d'eau.


Perform : Moindre mortalité des jeunes.

Ø 25g par kg de pâté.

Esprit de sel (EdS) : Traitement de la proventriculite.
Ø Prendre 10mL d'EdS 30% et ajourter 20mL d'eau.
Ø
Prendre 2mL de cette solution de 30mL et ajouter 1 L d'eau.
Ø
Remplir l'abreuvoir.
NB : Pour l'EdS 30%, il s'agit d'une bouteille d'HCl (acide chlorhydrique) du commerce



En espérant que cela puisse vous aider. Il s'agit d'un condensé d'infos trouvées en partie sur le net ou grâce à des éleveurs

http://alto-nuage.skyrock.com/8.html

 

 

bande%20goulds

18:21 Écrit par Martine dans Santé | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook | |  Imprimer

Commentaires

bonjour voila depuis peu je des mandarins +- 6 mois au debut je n'avait que des femelle mais depuis quelque jours j'ai 2 mal au debut tout aller bien mais depuis j'ai un des 2 male qui perd les plumes de son cou et il s'isole des autres il dort presque tout le temps et on dirais qu'il va mourrir est ce une maladie ou le stress car quand je l'ai eu est que je l'ai mis dans la cage il a voulu s'accoupler avec la femelle et puis il a fait un nid et mtn il s'eloigne et comme j'ai pas l'habitude je me demande qu'est ce qu'il y a merci d'avance

Écrit par : durieux | 01/07/2010

Répondre à ce commentaire

Réponse à durieux Bonjour,

Votre petit mâle se fait certainement déplumer par une femelle qui a envie de nicher, de toute façon ils sont trop jeunes pour ça donc le mieux pour le moment est de mettre ce pauvre petit dans une cage à part, et surtout enlever les nids. vos oiseaux doivent avoir au minimum 9 mois pour les mâle et 1 an pour les femelles avant de pouvoir s'accoupler dans de bonnes conditions et bien élever leurs petits.

Si l'autre petit mâle est bien accepté par les femelles laissez-le avec elles mais si voyez qu'il se déplume aussi mettez-le avec l'autre.

Une chose qu'il ne faut surtout pas oublier et cela vaut pour toutes les espèces, lorsque vous avez un ou plusieurs nouveaux oiseaux, il ne faut pas les mettre directement avec ceux que vous avez déjà, il faut respecter une quarantaine de 2 à 3 semaines afin de vérifier qu'ils ne soient pas porteurs d'une maladie qui pourraient nuire à vos autres oiseaux.

J'espère qu'il n'est pas trop tard pour votre petit piou, mettez-le vite dans une autre cage et donnez lui des vitamines pour que ses plumes repoussent très vite.

Cordialement, Martine

Écrit par : Martine | 02/07/2010

Répondre à ce commentaire

bon résultat, pour les eleveurs, merci

Écrit par : lerat | 18/09/2010

Répondre à ce commentaire

bonsoir,
je m'adresse à la personne qui à écrie les remède pour les maladies, une question,esque le laboratoire VIRBAC vent ses produits directement au éleveur, car je cherche de la NEOMYCINE
pour blanchir mes reproducteurs l'année prochaine, et on quel contité la trouve ton.
merci de me répondre. jean galtero

Écrit par : galtero | 16/11/2010

Répondre à ce commentaire

Bonsoir Jean,
Suite à votre demande j'ai cherché comment se procurer de la Néomycine, les éleveurs en parlent sur leurs blogs et apparemment ils trouvent ce médicaments sur le site Virbac http://www.virbac.fr/ je n'ai pas vu le nom de ce médicament dans leur liste de produits mais si vous leur envoyez un mail sans doute qu'ils vous renseigneront.
Désolée de ne pas avoir pu mieux vous aider.
Cordialement, Martine.

Écrit par : Martine | 21/11/2010

Répondre à ce commentaire

Bonjour , j'ai problème avec mon diamant mandarin femelle , elle ne fait que de dormir toute le journée , elle rentre sa tête dans son plumage , et elle ne fait que de Dormir dormir , elle se tien aussi crispé , je ne sais pas c du a quoi mais aidé moi svp :(

Écrit par : Déborah | 19/01/2011

Répondre à ce commentaire

Bonsoir Deborah,
J'espère que l'état de votre petite femelle ne s'est pas aggravé. En général quand un oiseau se tient en boule toute la journée avec la tête sous l'aile, c'est mauvais signe. A-t-elle de la diarrhée ? Est ce qu'elle a du mal à respirer ? C'est toujours difficile de faire un diagnostic sans voir l'oiseau.
En tout premier lieu, mettez la seule dans une cage avec une source de chaleur tout près afin qu'elle ne se refroidisse pas, vous pouvez aussi ajouter dans son eau de boisson du vinaigre de cidre (1 cuil à soupe pour 1 litre d'eau) cela acidifie le jabot et élimine les germes bénins qui pourraient s'y trouver .
J'espère qu'elle va aller mieux, si vous voyez que son état empire, essayez de voir un véto.
Tenez-moi au courant.
Cordialement, Martine.

Écrit par : Martine | 21/01/2011

Répondre à ce commentaire

Bonjour,

J'ai actuellement des problémes de mortalité dans mes diamants rificauda,je ne sais pas a qui faire appel.
symptômes :corps non ebourriffé,impression d'un oiseau
fou ,qui vole encore un peu au 1er stade de la maladie et se laisse tomber comme un caillou au sol,un jour plus tard il ne vole pratiquement plus a mon approche il cabriole tete en arriere ,dans ma main une impression de tremblement et un jour plus tard il meurt,en 10 jours j'en suis deja a 5,tous dans une tres grande voliere les autres espèces ne parraissent pas affectés,j'ai essayé un antibiotique et aussi une purge ,mais rien n'y fait,pourriez vous m'aider ou me renseigner afin que je puisse soigner les autres (plus de 20).
Avec mes remerciements,
Pierre CANON

Écrit par : canon pierre | 14/07/2011

Répondre à ce commentaire

Bonsoir Pierre,
Je suis vraiment désolée pour vos oiseaux, j'ai perdu une femelle gould l'an dernier, elle présentait les mêmes symptômes que vous me décrivez et un éleveur m'a dit que c'était la maladie du Twirling. C'est une maladie qui est encore très mal connue par chez nous.
A force de chercher sur le net pour avoir des renseignements sur cette maladie… voici en gros ce que j'ai trouvé :
Selon le "degré" de maladie, l'oiseau peut vivre pendant des mois normalement, ou mourir en 1 semaine …

Voici une vidéo d'une femelle gould en phase "terminale"... Attention, c'est assez "dur" à voir …
http://www.dailymotion.com/video/x54a1r_gould-malade-2_animals?start=9#from=embed

Dites moi si c'est bien les mêmes symtômes.
Atteint de cette maladie, un oiseau normal peut, du jour au lendemain et à n'importe quel âge, être touché !
Personne ne connait réellement cette "maladie" (si s'en est bien une)
-pb d'oreil interne (parasites?)
-manque d'UV
-pb de tyroide
-consanguinité
-fragilité du système nerveux
.........
Cependant tout le monde s'accorde sur la fin tragique de l'oiseau, à plus ou moins long terme, atteint sans possibilité de rémission totale (quelques cas de rémission partielle mais re-belotte quelques semaines ou mois plus tard)
Je viens de découvrir ce témoignage d'un grand éleveur de canaris qui à l'époque élevais des exotiques.

Etant éleveur, un jour, des jeunes du voisinage qui avaient trouvé une femelle de mandarin dans la nature, me l’ont apportée. Elle paraissait fatiguée mais capable de se déplacer et de se nourrir toute seule. A l’époque, ayant quelques mandarins, je l’ai mise avec eux dans la même cage.
Tout allait pour le mieux pour elle quand soudain un soir, n’étant pas trop loin de mes oiseaux, j’ai entendu un choc dans une cage.
J’ai aussitôt éclairé ma pièce et j’ai découvert que c’était cette femelle qui s’était retrouvée sur le fond de cage et qui tournoyait comme une toupie sur le dos.
Je l’ai aussitôt sortie de la cage et m’échappant des mains, elle a continué d’avoir ces symptômes en arrivant au sol.
Je dois dire qu’à ce moment là, l’idée de l’euthanasier m’a traversé l’esprit mais n’étant pas un adepte de cette pratique, j’ai décidé de faire tout qu’il mettait possible de faire pour lui venir en aide.
Deux causes pouvaient avoir pour conséquence ce comportement :
1) Soit des crises d’épilepsie du à un AVC et dans ce cas rien à faire.
2) Soit des troubles nerveux causés par une carence en vitamine B1 que je pouvais soupçonner compte tenu de la diète qu’elle avait du subir pendant toute la durée de son évasion dans la nature.
Je décidai donc, dès le lendemain de l’isoler dans une petite cage et de lui apporter cette vitamine B1 à partir d’un produit que j’ai toujours en réserve et qui se nomme SUPERFORM du laboratoire Brunet –Wyon.
http://brunet-wyon.com/
Pourquoi SUPERFORM : D’après toutes les études comparatives que j’ai pu faire, c’est le produit poly vitaminé qui contient le plus de vitamine B1.
On peut le trouver dans certaines animaleries mais aussi, le commander directement chez Brunet-Wyon .
Mon traitement fut le suivant :
1) Avant la mise en cage, je lui ai administré quelques gouttes de ce produit à l’état pur. Par l’intermédiaire d’une seringue, ces gouttes ont été déposées sur le coté de son bec qui ont pénétré par capillarité à l’intérieur. Surtout ne pas tenter de la forcer à boire en lui ouvrant le bec sous peine de l’étouffer.
2) Ensuite, durant 20 jours, elle a eu à sa disposition une boisson composée d’eau et de SUPERFORM dans son abreuvoir que j’avais déposé au sol car elle n’arrivait même plus à accéder aux perchoirs. La dose de SUPER FORM que j’avais décidé d’appliquer était de 2ml pour 250 ml d’eau. Dosage nettement supérieur à celui préconisé par le laboratoire qui est de 5 ml par litre d’eau.
3) Je dois dire aussi que compte tenu de son handicap, son mélange de graines était également déposé au sol.
A ma grande satisfaction, avec ce traitement, son état a commencé à s’améliorer au bout de 10 jours durant lesquels il faut être armé de patience.
Elle fut complètement rétablie au bout du quinzième jour.
Au bout de 3 semaines, elle regagna ses petits copains dans la cage et je l’ai gardé ensuite deux ans pour en faire cadeau à un ami puisque j’avais décidé de me consacrer uniquement aux canaris.
En résumé, cette femelle souffrait d’une maladie qui se nomme le béribéri qui affecte aussi les humains.
http://www.vulgaris-medical.com/encyclopedie/beriberi-5153.html
Ci-joint photo du flacon de SUPERFORM
Bon courage
Tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir !!!

Il faut mettre l'oiseau dans une petite cage pour mieux la traiter. De plus, en cas de chute, le choc sera moins violent.
Au départ, si vous pensez qu'elle ne boit pas, vous devez pratiquer comme je l'ai indiqué plus haut ( avec une seringue)

La personne à qui ces conseils ont été donnés, les a suivi à la lettre et sa petite femelle mandarin s'est rétablie en quelques jours, les crises se sont espacées, je n'avais pas vu ce témoignage quand ma gould a été malade autrement j'aurai tenté ce traitement.
Puisque que l'on parle aussi de parasites de l'oreille interne en tant que cause de cette maladie, je vous conseillerai une goutte d'Ivomec (voir pièce jointe)

Voilà, j'espère de tout coeur que ces conseils pourront vous aider et stopper l'écatombe chez vos oiseaux.
Tenez moi au courant car c'est toujours utile de savoir si un traitement donne des résultats afin d'en faire profiter les autres aussi.
Cordialement, Martine.

Écrit par : Martine | 17/07/2011

Les commentaires sont fermés.