10/01/2012

156 - Chlamydiose des oiseaux

Chlamydiose des oiseaux

La chlamydiose,

aussi nommée psittacose, ornithose et « Parrot fever », est une maladie très importante à maladie.jpgconnaître dans le domaine aviaire, puisqu'elle est fréquente. Beaucoup d'oiseaux sont atteints de cette maladie et peuvent donc la répandre. Le terme chlamydiose est le terme global de la maladie, les termes psittacose et « Parrot fever » font référence aux psittacidés atteints tandis que le terme ornithose est surtout utilisé pour les oiseaux sauvages.

Cette maladie est causée par une bactérie intracellulaire du nom de Chlamydia psittaci . Cette bactérie doit absolument vivre dans les cellules de l'hôte pour survivre et se reproduire. C'est en partie pour cette raison que la maladie est difficile à diagnostiquer et à traiter. La Psittacose est une zoonose, c'est-à-dire une maladie transmissible aux humains. D'où l'importance de traiter cette maladie consciencieusement.

La majorité du temps, les oiseaux atteints de cette maladie sont ceux qui voyagent beaucoup, ou ceux importés d'un autre pays. Cependant, les oiseaux de compagnie ne sont pas épargnés. Les cockatiels et les perruches ondulées sont souvent porteurs sains de cette bactérie et peuvent contaminer les autres perroquets dans le même environnement. Les porteurs sains sont très fréquents. Ces oiseaux ne sont pas malades, on ignore qu'ils ont la Chlamydia, mais ils peuvent la transmettre et eux-mêmes peuvent tomber malade à la suite d'un stress important.

La transmission se fait de plusieurs façons. Les bactéries infectieuses sont éliminées de l'organisme par les fèces, la salive, l'urine et les exsudats respiratoires, oculaires et nasaux. Cette bactérie n'est cependant pas résistante aux désinfectants, même les moins forts comme les ammoniums quaternaires, mais elle peut vivre très longtemps dans l'environnement. La façon la plus commune de contracter la chlamydiose pour un oiseau est de respirer les poussières de fientes séchées d'un oiseau infecté. L'oiseau qui ingère des bactéries ne sera pas nécessairement malade si son système immunitaire est assez fort ou si la dose de bactéries ingérée est faible. Il se peut également qu'il ait « attrapé » la maladie, mais que la bactérie ne cause pas de problème chez son nouvel hôte. L'oiseau sera alors lui-même un porteur sain. Il est possible que ce porteur nouvellement contaminé devienne malade éventuellement en cas de stress.

Symptômes :

·  Souvent asymptomatique

·  Dépression

·  Anorexie

·  Perte de poids

·  Sinusite

·  Conjonctivite

·  Dyspnée (difficulté à respirer)

·  Diarrhée

·  PU/PD (polyurie polydipsie, c'est à dire que l'oiseau boit beaucoup et urine beaucoup)

·  Amorphe

·  Plumes ébouriffées

 

Dans les cas plus graves, l'oiseau peut présenter ces symptômes :

·  Tremblements

·  Convulsions

·  Torticolis

·  Incoordination

·  Autres problèmes nerveux

·  Mort

L'humain aura ces symptômes :

·  Fièvre élevée (38-39°C)

·  Signes respiratoires

·  Les jeunes enfants en seront plus ébranlés que les adultes.

Causes :

Voir introduction. La psittacose est causée par une bactérie intracellulaire obligatoire.

Traitement :

La maladie doit être diagnostiquée par un vétérinaire compétant en médecine aviaire. Par la suite, il faudra instaurer un traitement de longue durée. Plusieurs médicaments existent pour traiter cette maladie. Il s'agit d'antibiotiques efficaces contre Chlamydia. Les tétracyclines sont souvent utilisées pour ces infections. Le traitement est d'une durée de 45 jours, car les bactéries peuvent dormir dans les cellules pour des périodes très prolongées et le traitement n'est pas actif sur les bactéries dormantes. Le traitement peut parfois être inefficace chez certains spécimens. Il est donc important de faire tester les oiseaux atteints à nouveau après le traitement pour s'assurer que l'oiseau est négatif. Cependant, aucun test pour la chlamydiose n'est sûr à 100%. Il est toujours possible qu'un oiseau testé négatif soit tout de même porteur de la bactérie.

Prévention :

L'important est de faire faire une quarantaine à tous les oiseaux avant de les mettre en contact avec des oiseaux sains et de leur faire subir des tests de dépistages pour les principales maladies. De cette façon, les risques de transmission de maladie sont largement diminués.

Il est conseillé de ne pas élever ou garder les gros perroquets avec des perruches ondulées ou des cockatiels. Ces derniers sont souvent porteurs sains de la maladie et peuvent contaminer les plus gros oiseaux.

Source : http://veterinaire-conseils.blogspot.com/

 

94kfhcu9.gif

20:03 Écrit par Martine dans Santé | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.